Série de 11 succès consécutifs pour les Golden State

200% de bonus jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !

Nous continuons ce début de semaine en nous tournant cette fois du côté du championnat de la NBA et plus particulièrement du côté des Golden State qui se montrent inarrêtables, avec un très joli palmarès de 5 matches sur 5 remportés à l’extérieur.

Stephen Curry et les Golden State

Si vous pariez en ligne sur des matchs de basket sur Ladbrokes et plus particulièrement sur cette équipe qui se montre de plus en plus enclin à conquérir le titre, vous êtes certainement déjà au courant que les Golden State ont terminé lundi un assez fructueux voyage. Une fin de trajet avec un 5e match à l’extérieur par une victoire incontestée à Indiana (132-100). Une occasion pour le club d’étirer à 11 sa série de succès consécutifs, ce qui marque alors ici le record de la saison NBA.

Une fois n’est pas coutume, Stephen Curry a bien évidemment apposé sa patte. Il ne marquera en effet pas moins de 26 points avec 10 tirs réussis sur 13, dont 6 paniers à trois points. Une occasion pour lui de devenir le premier joueur de l’histoire de la Ligue nord-américaine de basket-ball à réussir au moins 200 paniers primés au cours de 7 saisons successives.

Il faut dire que celui qui reste à ce jour la vedette californienne a pris d’entrée son adversaire à la gorge en inscrivant 23 points avant la mi-temps. Ce qui aura pour effet inévitable de mettre son équipe des Warriors sur les rails de la victoire. Une très belle accroche de match face à des Pacers qui étaient quant à eux privés de leur meneur Victor Oladipo. Ce dernier était en effet opéré hier, lundi 28 janvier 2019, du tendon du quadriceps droit. Il sera d’ailleurs, bien évidemment, indisponible jusqu’à la fin de la saison.

Steve Kerr, le coach de Golden State se félicitera : « C’est vraiment une bonne façon de terminer la série de matchs à l’extérieur. J’étais un peu inquiet avant ce match. Tout le monde a envie de rentrer à la maison, mais nous avons fini la tournée de la bonne façon. ». Une occasion peut-être pour miser une petite pièce sur cette équipe en forme sur Bwin ?!

Les Golden State dans le rythme

Steve Kerr ajoutera également : « Nous sommes dans le rythme, nous sommes bien placés, il faut juste continuer comme ça. ». Et il a bien raison de s’en convaincre, car son équipe, double championne NBA en titre, n’est pas redevenue quasiment injouable pour ses adversaires pour rien. 1re de la conférence Ouest avec pas moins de 36 victoires pour 14 défaites, elle se montre plutôt efficace après cependant un début de saison difficile sans être chaotique.

Mais on remarquera également un très beau retour du côté de DeMarcus Cousins. Il jouait ici son 5e match, après une très longue absence sur les parquets de quasiment un an. Il était indisponible en raison d’une grosse blessure à un tendon d’Achille. Hier, il a tout simplement signifié son retour en inscrivant pas moins de 22 points pour son équipe des Warriors. Mais il chutera également plutôt lourdement sur une faute de Myles Turner dans le premier quart-temps. Histoire d’expliquer la lenteur avec laquelle il s’est relevé après ce choc, il témoignera avec optimisme : « Je ne me suis pas vraiment fait mal, j’ai plus été effrayé par la chute. ».

Du côté de Draymond Green, ce dernier passera ce match sur le banc, histoire de se ménager et surtout de se reposer. Kevin Durant quant à lui ajoutera 16 points au compteur et en faveur des Warriors, ce qui sera autant que Turner qualifié quant à lui de meilleur marqueur d’Indiana de la soirée. Les Pacers sont donc à présent 3es de la conférence Est (32 v-17 d), sous une menace directe et dangereuse de Philadelphie (4e, 32 v-18 d).

Du côté des Celtics de Boston

Aron Baynes a ajouté 16 points sous les yeux d’Irving qui souffrait de la hanche gauche. Une blessure que ce dernier s’était vraisemblablement faite à la suite d’une chute lors du match perdu samedi contre Golden State. Marcus Morris ajoutera de son côté 15 points tandis que Al Horford et Terry Rozier y sont allés de leurs 14 points respectifs. Brad Stevens, le coach des Celtics don l’équipe est 5e à l’Est (31 v-19 d), déclarera alors au sujet de l’indisponibilité d’Irving : « Je ne pense pas que ce sera long. Nous verrons demain comment il se sent. ».

Il a également assuré dans les médias qu’il n’avait vraiment pas eu de mal à prendre cette fameuse et controversée décision de se passer d’Irving pour la 7e fois cette saison. Et ce, même si ce n’est qu’une légère blessure qui est ici prise en compte dans la balance. Bref, il a expliqué ainsi qu’il comptait sur lui à long terme : « Surtout que, de toute façon, nous avions décidé de le laisser au repos entre 8 et 12 matchs quoi qu’il arrive, donc s’il a des écorchures et des bleus, c’est logique de le laisser sur le banc ». N’oubliez pas de surveiller les cotes de ces équipes sur les sites de paris sportifs partenaires que nous vous présentons chaque jour sur notre portail.

150€ Pari gratuit

Profitez de l'Offre !