Basket : Belgique affronte la France en quart de finale

200% bonus sur dépôt jusqu'à 80€

Profitez de l'Offre !

Comme une histoire de déjà vu, ces derniers mois et plus particulièrement en juillet 2018, on retrouve un affrontement en mondial entre notre plat pays et nos voisins français. Mais cette fois-ci, ce ne sera pas sur un terrain de foot, mais plutôt sur un parquet de basket. En effet, les Françaises s’offrent un quart contre la Belgique au Mondial et nous avons donc toutes les raisons de vous en dire plus sur ce match sur lequel nous vous conseillons de miser en écoutant votre cœur sur Ladbrokes.

Un beau parcours pour les Françaises

C’est une Sandrine Gruda de gala, avec ses 20 points, qui emmènent ses basketteuses françaises jusqu’en quarts, après être venues à bout de la Turquie 78 à 61 il y a 2 jours de cela, mercredi 26 septembre. Nos voisines françaises s’offrent donc un quart de finale au Championnat du monde contre la Belgique, aujourd’hui vendredi 28 septembre à Tenerife en Espagne.

Mais on peut constater jour après jour que rien n’est jamais facile pour les Françaises qui, même lorsqu’elles dominent une rencontre qu’elles pourraient traverser comme une simple promenade, connaissent toujours des bas inattendus. Un vrai challenge pour ceux qui parient sur cette équipe féminine de basket sur Circus car les Bleues permettent bien souvent, comme une sorte de tradition ou de malédiction, à leurs adversaires de revenir dans la partie. La sélectionneuse de l’équipe de France, Valérie Garnier regrettera même après la rencontre, rentrant dans ce sens : « On a quand même le don de se mettre en difficulté. ».

Et on peut dire que les exemples ne manquent pas. Pas plus tard qu’au début de cette semaine, mardi, ce fut le cas contre le Canada pour le dernier match de la phase de groupe. Les Françaises effectueront un excellent premier quart-temps, mais enchaîneront ensuite avec une défaite de onze points (71-60) au final.
Que dire également de ce nouveau cas dans ce barrage couperet et surtout piégeux mercredi contre la Turquie ?!
Les Françaises avaient clamé à l’unisson d’une même voix mardi soir, après le revers contre le Canada : « Il va falloir se remobiliser rapidement. ».
Même si on peut constater aujourd’hui que c’est à présent chose faite, on ne peut pas occulter le fait que tout cela ne se passe pas sans émettre cependant quelques doutes sur la manière de le faire.

Il faut bien avouer que son adversaire turc a quand même bien perdu de sa magie et de son lustre du début des années 2010. L’équipe est en effet amputée par les départs l’an passé à la retraite de ses deux grosses vedettes : Birsel Vardali et Nevriye Yilmaz. Deux joueurs qui avaient porté la Turquie en argent à l’Euro-2011, mais également en bronze à l’Euro-2013. Sans compter que les Turques avaient encaissé un lourd revers contre l’Australie (90-64) depuis le début du Mondial aux Canaries et encaissés également une première défaite contre le Nigeria, une équipe africaine qui ne s’est pas laissé faire (74-68).

Gruda et Miyem pour la France

Il faut bien avouer que les filles de Valérie Garnier ont largement dominé les débats ces dernières semaines. Elles se sont échappées très rapidement dans la rencontre, grâce notamment à une Sandrine Gruda vraiment inspirée qui a su inscrire les dix premiers points de la rencontre pour les Françaises.

Elles auront alors un avantage sur les Turques, qui est monté à seize points (31-15). Mais, alors que les vice-championnes d’Europe se dirigeaient vers un match facile à gérer, les premières minutes au retour des vestiaires ont été plutôt compliquées. On retrouvera même leur adversaire revenir qu’à trois points d’écart au score (45-42).

Mais les Françaises se montreront cependant bien plus fortes que les Turques en attaques placées et au rebond. Elles sauront finalement réagir au bon moment et refaire le break pour ne plus lâcher ensuite les commandes de la rencontre. Même il faut bien l’avouer ici qu’elles ont été un tout petit peu aidées en fin de match par deux fautes techniques venues d’un banc turc qui s’est montré particulièrement trop vindicatif. Endy Miyem estimera à cette occasion : « On est contentes d’avoir fait le travail. On n’est pas tombé dans le piège turc. C’est bien, mais on va dire que ça commence pour de vrai. Après, ce sera encore plus sérieux. ».

De son côté, Sandrine Gruda qui a été en fin de compte la meilleure marqueuse de la rencontre a été remarquable en inscrivant pas moins de 20 points en un peu plus de vingt-deux minutes de jeu. Mais on n’oubliera pas de citer également la capitaine Miyem, qui a également été à son aise dans son sillage avec 18 points.

Il ne reste plus à la France qu’à devoir confirmer aujourd’hui vendredi 28 septembre, et en quarts de finale contre la Belgique, pour espérer voir le dernier carré. Ce serait alors une grande occasion de renouer avec un stade de la compétition que la France n’avait plus jamais disputé depuis 1953. Une affaire à suivre, surtout si vous misez sur des sites de bookmakers et que vous pariez en ligne sur betFIRST, un site qui vous propose de très belles offres de bonus à l’inscription.

200% de bonus jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !