Fin de parcours très honorable pour les diables rouges

Jusqu'à 120€ offerts

Profitez de l'Offre !

Il n’est toujours pas facile, une semaine après, d’encaisser encore le choc, mais les faits sont là : ce sont nos voisins français qui sont champions du monde et ils le sont devenus en nous éliminant de la compétition en demi-finales. C’est le jeu et on peut juste se contenter donc d’avoir remporté notre propre petite finale face aux anglais, et cette troisième place au tournoi mondial qui reste toujours mieux que rien… une occasion cependant de faire une fois pour toutes le bilan de cette compétition et le point sur les performances de nos Diables Rouges dans ce Russie 2018.

Des Diables Rouges séduisants

Les Diables Rouges se sont montrés en effet séduisants, en décrochant pour notre plat pays une troisième place historique. Tout ça en battant l’Angleterre lors d’une petite finale qui restera marquée comme une empreinte dans l’histoire du foot belge…ou pas…

Mais l’heure est au bilan des Diables Rouges à la Coupe du monde et ce qu’on peut dire, c’est que cette sélection n’a vraiment pas manqué sa sortie au Mondial 2018 de football en Russie. En remportant cette petite finale de consolation 2-0 (mi-temps 1-0), aux dépens de l’Angleterre, la Belgique a montré samedi à Saint-Pétersbourg qu’elle ne lâchait rien et qu’elle prendrait la place la plus haute possible sur le podium du mondial. Les Diables Rouges offrent donc à leur nation la 3e place de cette 21e Coupe du monde. Une place qui marque en fait le meilleur résultat jamais obtenu dans la compétition : la 4e place. Une place ayant été le score maximal jusqu’à juillet 2018, lors du mondial de 1986 qui se déroulait au Mexique. 2018 marquera donc la plus belle performance du pays. Mais puisque nous parlons de performances, il y a aussi des records individuels au sein de l’équipe à ne pas occulter. Thomas Meunier et Eden Hazard ont par exemple inscrit les 15e et 16e buts belges, respectivement à la 4e et 82e minute lors de cette quête à la 3e place, signant ici un record dans ce Mondial.

La petite finale contre les Anglais

On a pu constater sur le terrain que Roberto Martinez n’avait alors effectué que deux modifications dans son équipe par rapport à la demi-finale que nous avions perdue face à la France. On pouvait assister au retour de suspension de Thomas Meunier, mais aussi à l’arrivée de Youri Tielemans. Ces deux Diables s’étaient substitués à Mousa Dembélé et Marouane Fellaini. En ce qui concerne le dispositif, on retrouvait le traditionnel 3-4-3 cher à l’entraîneur, en possession de balle et le 5-2-3 dans le cas inverse.

Ce sont des Diables Jaunes qui se sont alors présentés sur le terrain. Mais cela ne leur a pas pour autant porté la poisse puisque, vêtus comme face à la Tunisie, ils parviendront assez rapidement à percer et même transpercer la défense anglaise.

Courtois effectuera une longue relance sur la gauche, qui sera ensuite prolongée de la tête par Chadli vers Lukaku qui le relançait en profondeur sur la gauche. Chadli centre alors à ras de terre alors que Meunier, qui ne dormait pas, surgissait au petit rectangle pour marquer le premier but à la 4e minute. Un Meunier qui deviendra alors à ce moment précis le 10e buteur belge en Russie.

Les deux équipes profitaient d’un doux climat, aux alentours de 26°C pendant le duel sur le terrain, mais proposaient cependant un rythme de rencontre qui n’était pas si époustouflant que ça. Mais c’était un match qui se relevait être cependant plaisant et surtout d’une correction exemplaire. Une affiche pendant laquelle nos joueurs belges ont montré du respect, de la discipline et pendant laquelle ils ont fait preuve d’une aisance technique et d’un contrôle de la situation irréprochable.

De l’autre côté, les Anglais ne resteront pas bien longtemps inactifs. Mais ce seront deux actions ratées, comme la tête de Loftus-Cheek à la 15e ou encore le cadre manqué à la 23e par Kane, qui feront trembler quelques secondes les supporters belges.

Une campagne historique pour la Belgique

Paradoxalement, plus les Anglais étaient stressés et plus le champ était libre pour les Diables Rouges. En effet, la pression anglaise augmentait au fil des minutes, offrant des espaces aux Belges. Hazard, servi par une passe caviar De Bruyne à la 82e, ne laissera pas passer sa chance d’inscrire son 3e but personnel dans le tournoi (2-0). Un dernier but qui ponctuera alors cette rencontre des Diables Rouges face aux Three Lions, et qui permettra à la Belgique de boucler sa compétition sur une assez belle note.

Ce sera donc une 6e victoire en 7 matchs et surtout une campagne de Russie 2018 marquante et historique pour le football et le sport belges.

300% bonus sur dépôt jusqu'à 60€

Profitez de l'Offre !