Le coach Leonardo Jardim et son équipe de Monaco

200% bonus sur dépôt jusqu'à 80€

Profitez de l'Offre !

En ce qui concerne le club de Monaco, on se rend compte que le portugais Leonardo Jardim, sélectionneur et entraîneur des Monégasques, endosse un vrai rôle de chef de chantier, pour ne pas dire carrément d’architecte de club.

Monaco est en grand chantier

Et lorsque nous parlons de chantier, nous ne parlons pas vraiment de ce projet à La Turbie où ont débuté les travaux d’une construction titanesque d’un centre de haut niveau dédié à la performance dans deux ans. Nous parlons bien cette fois du chantier dans la construction de son équipe de foot et de son évolution au sein des divers championnats pour lesquels le club est en lice.

Il faut dire que l’ASM est à ce jour particulièrement en retard, pointant à douze unités du Paris SG. Il est également à sept de Lille, et enfin quatre de Lyon et de Marseille.

Mais le plus dramatique dans tout ça reste le fait que Monaco ne se montre pas encore plus motivé que ça et vient donc d’enchaîner six matches sans victoire, à savoir trois nuls et trois défaites. Il faut bien avouer que du côté de la direction du club, du classement dans le championnat, des parieurs sur betFIRST et des supporters…que cela commence particulièrement à faire désordre et à agacer légèrement. Le vice-président Vadim Vasilyev abondera également dans ce sens en déclarant vendredi dernier, juste après le nul contre Nîmes (1-1) : « Personne au sein du club n’est satisfait. Nous ne sommes pas à notre place au classement. ».

Leonardo Jardim est donc le maître d’œuvre de tout ce chantier, qui a été choisi par le patron milliardaire russe Dmitri Rybolovlev et par son vice-président. Ils sont actuellement tous bien conscients de la situation, mais ne semblent pas pour autant s’affoler plus que ça. Il faut dire que la direction assume depuis longtemps déjà ce renouvellement régulier de joueurs, connaissant la règle du jeu et s’adaptant alors en conséquence.

Un objectif unique

On sait que dans ce projet, il existe une obligation de résultat et un objectif de progression des joueurs. Déjà que ces derniers éprouvent beaucoup de difficultés à se démarquer, la direction du club évite de leur mettre en plus la pression.

De son côté Jardim protège avec fougue les jeunes sportifs de son groupe, tout en prenant conscience que la formation et surtout l’adaptation des nouveaux au sein du club peut prendre considérablement de temps. Il présidera même à cette occasion : « On ne passe pas des U19 de Rennes, comme Diop, ou Lyon avec Geubbels, de l’équipe première de Strasbourg avec Aholou, à un match tous les trois jours avec de la Coupe d’Europe et une obligation de résultat facilement. Les nouveaux doivent prendre l’habitude de travail des équipes de haut-niveau. Voilà pourquoi que je parle d’adaptation. ».

Jardim l’architecte de Monaco

Le coach portugais expliquera par ailleurs comment il joue son rôle d’architecte de l’équipe en déclarant qu’il œuvre en fait pour « valoriser le travail actuel, car les joueurs ont une bonne attitude. ». Il ira jusqu’à leur dire que la direction était très attentive aux résultats. Mais il faut bien avouer que cela reste principalement le problème des dirigeants et de l’entraîneur qui doivent impérativement se focaliser sur ce qui est leur priorité, mais surtout également leur travail. Ils ont donc l’intention ferme de le faire « à la limite, avec une bonne attitude, de l’investissement, de l’application et de l’implication. ».

Mais Jardim appuie également sur un point essentiel pour justifier sa protection autour de ses jeunes. Selon lui, ils ont été lancés certainement trop vite du fait de l’état de forme disparate du groupe en ce début de saison. Sa réflexion reste légitime et plausible, mais il devra cependant accélérer la cadence s’il veut remonter dans le classement aujourd’hui. Mais le retard ne semble pas vraiment important pour lui, même si cela peut inquiéter quelques parieurs en ligne sur Ladbrokes.

Pas de pression pour Monaco

Jardim explique ensuite : « Notre pré-saison a été très difficile. Les joueurs les plus importants n’étaient pas là. Henrichs, Sidibé, Glik, Falcao, Chadli sont arrivés tard. Subasic, Golovin, Aït-Benasser, Ndoram se sont blessés. On essaie de minimiser l’impact de cette situation. Certains viennent d’ailleurs tout juste de terminer leur vraie préparation. C’est le risque d’avoir des internationaux à la Coupe du monde, des joueurs blessés ou d’acheter des joueurs en fin de mercato. Ces risques ont été pris. Il faut rester costaud et en soutien de tout le groupe. ».

On constate donc à ce jour que le technicien portugais entend voir sa direction assumer cette prise de risque. En effet, il le montre assez explicitement ici en ne se considérant pas vraiment décisionnaire. Mais il faut bien avouer qu’il saura cependant se montrer plutôt diplomate en se gardant d’avoir une opinion publique et définitive. Il rétorquera même : « On verra en fin de saison si on a pris trop de risques. Pas maintenant. On ne peut rien dire avant la moitié du championnat. ».

Jardim semble prendre conscience, comme la plupart des joueurs qui se mettent à miser sur Monaco sur Bet777, qu’il a dans les mains de quoi réaliser les objectifs finaux. À cette occasion et juste avant le match de ce mardi soir contre Angers, il conclut alors : « Les points de retard ne sont pas importants. Le problème, c’est de parvenir à un niveau de performance qui nous permettra de rattraper l’écart. L’important est donc l’évolution de l’équipe. ».

Rendez-vous donc ce soir pour l’affiche Monaco-Angers et une conclusion à cette petite analyse du jour dans nos tribunes. Savez-vous pour qui vous allez parier à présent sur votre site de paris sportif favori ? En tous cas, vous pouvez trouver tous les sites de paris en ligne les plus performants pour accueillir vos mises sur notre portail s’il vous prend l’envie de vouloir parier sur Monaco.

5€ offerts

Profitez de l'Offre !