Les Diables Rouges se font plaisir juste avant le mondial

300% bonus sur dépôt jusqu'à 60€

Profitez de l'Offre !

Alors qu’ils étaient menés face au Costa Rica, les Diables se sont alors réveillés hier et ont parfaitement réagi en reprenant le dessus, jusqu’à remporter cette rencontre de préparation au mondial. Retour sur le match qui a fait trembler la Belgique le temps d’une rencontre et qui recharge les espoirs de notre peuple pour les prochaines étapes de phases de groupes qui signeront le début de la compétition mondiale. Faites chauffer les paris sur Circus, car nos Diables Rouges ont prouvé encore une fois hier qu’il faudra compter sur eux pour aller le plus loin possible à Russie 2018.

La Belgique frappe un grand coup

On peut dire que la Belgique s’est imposée, après s’être accordé un petit plaisir, ce lundi soir au stade Roi Baudouin. Elle remportera une très belle victoire face au Costa Rica (4-1) lors de son troisième match amical d’avant-Mondial. Mais ce n’était pas vraiment une chose facile, surtout après les 20 premières minutes de la rencontre pendant lesquelles les Diables ont subi le match, avant de superbement réagir pour offrir un spectacle digne de celui qu’attendaient tous leurs supporters.

Alors qu’ils sont incontestablement sur leur lancée dans leur préparation vers cette Coupe du Monde qui démarre dans 2 jours, la sélection belge poursuit donc sa montée en puissance telle une locomotive lancée à toute vapeur sur les rails enneigés de la mère patrie. Ce match, ce résultat et la forme constatée au sein de cette équipe sont des facteurs qui présagent une excellente nouvelle avant de voir les Diables Rouges s’envoler vers la Russie. De toute évidence, nous sommes fin prêts à en découdre avec les autres nations et à débuter notre compétition, lundi 18 juin, contre le Panama.

Belgique-Costa Rica

Roberto Martinez a su prouver hier soir qu’il savait rester fidèle à ses principes. Il a donc aligné face au Costa Rica, pour ce match de préparation, son équipe type avec seulement un tout petit changement dans la composition. En effet, on retrouvera Dedryck Boyata à la place de Laurent Ciman dans l’axe de la défense. Un changement qui sera le seul par rapport à ce qu’on avait pu déjà voir sur le terrain lors du match précédent contre l’Égypte.

On retrouvera cependant une équipe du Costa Rica qui se positionnera assez haut, et ce, dès le coup d’envoi. Ils se liguent et assurent une défense en bloc pour empêcher tout simplement le Diable de rentrer et de s’installer dans leur camp. Pendant de longues minutes, les deux formations se livreront alors un combat acharné pour chercher le point de rupture chez l’adversaire qui fera alors pencher la balance.

Du côté des « Ticos », on retrouve des joueurs qui essaient donc de dénicher des espaces dans le dos des Diables, alors que du côté des Belges, on retrouve un Eden Hazard qui essaie de se frayer un chemin pour concrétiser toutes ses attaques offensives au fond du filet. C’est un très beau début de match qui démarre sur des chapeaux de roues et qui fait donc preuve d’un tempo globalement élevé. Mais même si le match est particulièrement ouvert sur le moment, il n’en reste pas moins qu’il ne profite pas vraiment de réelles occasions dans les deux camps.

Les Diables Rouges encaissent le premier but

Ce sera Bryan Ruiz qui trouvera alors cependant l’ouverture après les 20 premières minutes de jeu. Celso Borges tente alors une petite louche par-dessus la défense, à l’entrée de la surface belge. Mais Jan Vertonghen veille et se dégage, voyant alors sa tête revenir malheureusement plein axe dans les pieds de Ruiz qui n’hésitera pas une seule seconde. Il placera une reprise de volée, largement hors de portée de Thibaut Courtois, à la 24e minute. On lit alors la déception dans le regard des supporters et de Martinez qui n’avaient plus encaissé ni même été menés, depuis 4 rencontres : depuis le match amical contre le Mexique. Mais ce but sera loin d’être un clou planté dans un cercueil. Bien au contraire puisqu’il aura le don de booster les intentions et les actions belges, bien décidés à ne pas se laisser abattre.

Faisant preuve de combativité et de rage, c’est encore Hazard qui sonnera alors l’heure de la révolte. On peut voir le capitaine des Diables Rouges déstabiliser la défense costaricienne et tenter sa chance au travers d’une puissante frappe croisée, qui file hors-cadre mais qui fera le bonheur de Dries Mertens qui était parfaitement placé pour égaliser à bout portant à la 31e minute. De toute évidence, la Belgique est bien décidée à ce moment précis de montrer qu’elle fait preuve de caractère et qu’elle a bien l’intention de gagner. Une volonté affichée qui sera la ligne de conduite d’une fin de première période qui sera alors complètement à sens unique ; voyant une défense du côté du Costa Rica qui se montre de moins en moins efficace, obligeant même le gardien Keylor Navas de s’impliquer de plus en plus souvent dans la partie.

Jan Vertonghen s’imagine alors donner l’avance aux Diables, juste avant de rentrer au vestiaire, en marquant de la tête à la 37e. Mais ce sera sans compter sur la vigilance de l’arbitre de touche qui lèvera alors son drapeau pour annuler ce but, alors que sur les ralentis il sera cependant plutôt difficile de lui donner raison ou de le contredire.

Romelu Lukaku, qui a plutôt manqué de réussite jusque-là, contrôlera ensuite le ballon près du rond central sur une rapide contre-attaque, avant de temporiser et de décaler pour Kevin De Bruyne qui se trouve alors plein axe. Ce dernier lance dans la foulée Dries Mertens sur la droite qui effectuera alors un très beau petit centre fouetté qui trouvera Big Rom (Lukaku). Il ne restera plus alors au meilleur buteur des Diables que de tirer et de trouver le plafond des cages de Navas en effectuant une reprise du droit à la 42e minute.

De la place pour le Hazard !

Mais ce soir, tous les regards étaient également portés sur Eden Hazard qui nous a encore régalé de sa présence et de son jeu. Si vous devez miser en ligne sur Bet777 sur un de nos joueurs, nous vous conseillons vivement de surveiller la cote de ce dernier, car il montre des signes prometteurs pour ce futur championnat du monde.

Même si au retour de la pause, le rythme et l’ambiance générale de la rencontre semblent baisser d’un cran, on assistera quand même à une soudaine et nouvelle accélération de Hazard plein axe, alors que De Bruyne lance Nacer Chadli, monté à la place d’un Thomas Meunier qui se sera montré un peu trop brouillon. Le latéral s’applique et sert alors un centre en un temps à Lukaku qui concrétise alors de la tête le but au fond des filets à la 50e minute.

Les Diables déploient leurs ailes et régalent toute l’assistance qui verra ensuite un Hazard survolté qui fera preuve de petites prouesses techniques, de petit pont, d’accélération spectaculaire et de beaux décalages sur le terrain. Le n°10 semble avoir trouvé son rythme et également Lukaku sur la gauche, dans la surface qui se montrera alors particulièrement altruiste en centrant au sol pour Michy Batshuayi. Ce dernier, ayant remplacé Mertens à la 52e, ne manquera pas alors l’occasion de marquer. La Belgique aggrave le score à la 64e, sous les acclamations des fans qui sont aux anges grâce à leurs Diables !

Martinez fera alors ensuite tourner son équipe. Il donnera du temps de jeu à Thorgan Hazard, Leander Dendoncker, Mousa Dembélé et Youri Tielemans dans la dernière demi-heure et l’équipe belge gèrera alors plutôt sereinement la fin de la rencontre, profitant ensuite d’une très belle communion avec le public en fin de match. On peut aujourd’hui constater que notre équipe monte en puissance et qu’elle part au Mondial avec le sentiment du travail bien fait ; mais plus que tout, avec également de l’ambition. Une raison supplémentaire de parier sur elle lors de son prochain match sur betFIRST !

200% de bonus jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !