L’impressionnante Croatie humilie l’Argentine 3-0

150€ Pari gratuit

Profitez de l'Offre !

Voici un match qui a défié toutes les cotes ce jeudi soir sur Bet777 et certainement permit à tous les joueurs de profiter pleinement de leurs paris sportifs puisque l’Argentine s’est tout simplement fait humilier par la Croatie. L’équipe de Messi est au bord de l’élimination et le joueur star…très certainement au bord de la dépression. Retour sur ce match incroyable qui fait la une de la presse sportive ce vendredi matin.

Sensations fortes

Le couperet vient de tomber pour l’Argentine de Lionel Messi. Finaliste en 2014 et placée en début de tournoi comme une équipe favorite, mais pas forcément des meilleures, l’Argentine est au bord de l’élimination de ce Mondial-2018. Elle a été en effet complètement humiliée jeudi 21 juin par une Croatie (3-0) particulièrement efficace en seconde mi-temps. Une Croatie qui est donc qualifiée pour les huitièmes de finale et qui n’a plus son destin en mains et sa voie toute tracée avant son dernier match de la phase de groupes qui se déroulera contre le Nigeria le 26 juin.

L’image était forte lors de la retransmission de ce match sur la chaîne de nos voisins français TF1. On pouvait voir le regard inquiet de Messi, impuissant face à cette chute de l’Empire, des supporters dépités dans le stade de Nijni Novgorod et un Diego Maradona au bout de sa vie dans les tribunes, allant même jusqu’à se ronger les ongles de stress. La star argentine a assisté, totalement impuissante, à la défaite surprise de son pays pour qui le football est carrément une philosophie de vie. Une rencontre qui sera très vite plombée en effet, dès la seconde période, par une relance d’un gardien qui figurera certainement longtemps dans de nombreuses séquences d’émissions de style vidéogags. Une relance de Willy Caballero à la 53e minute, juste devant ses cages, qui ira directement entre les pieds d’Ante Rebic, qui sanctionnera alors cette bourde immédiatement par un magnifique but. Le gardien est fou de colère contre lui-même, les joueurs sont abasourdis et les supporters ont alors comme une irrésistible envie d’aller rosser ce pauvre Caballero qui devra faire alors profil bas. Malheureusement pour lui, la Croatie est emportée dans son élan et à tout juste dix minutes du terme, Luka Modric remet le couvert et offre une douche froide à l’Albiceleste avec un second but de loin vraiment splendide, à la 80e minute. Willy Caballero, hué et sifflé par ses supporters à chaque prise de ballon finira ensuite sa soirée cauchemardesque en recevant le coup de masse final : un but d’Ivan Rakitic qui s’ajoute à l’humiliation dans le temps additionnel et à bout portant (90+1). 3-0 et Messi et son équipe rentreront alors la tête basse dans les vestiaires…

Et maintenant ?

Eh bien, les Croates qui ont déjà été vainqueurs 2-0 face au Nigeria se qualifient grâce à ces 3 buts pour les huitièmes de finale. Du côté des Argentins, ce n’est pas vraiment la même limonade, puisqu’ils vont désormais devoir suivre de près les résultats de l’Islande, une équipe qui les a tenus en échec pour leurs débuts (1-1) et qui affronte ce soir, vendredi 22 juin, le Nigeria. L’issue est sans appel : une victoire islandaise compliquerait singulièrement l’affaire de Messi et de son équipe.

Messi…mais non…

Mais alors, après un match si surprenant, tout le monde est en droit de se demander ce qu’il a bien pu se passer du côté de l’Argentine…surtout après son nul surprise contre l’Islande. On se retrouve face à une sélection d’Argentine qui était déjà bien mal en point, et qui se trouve à présent au pied du mur lors de cette Coupe du Monde débutée sans certitudes et surtout sans vraiment de repères collectifs. Jorge Sampaoli, qui a débuté la rencontre calme et en veste de costume hier soir et terminé comme un lion en cage et en t-shirt après la punition de la Croatie, avait fait des choix forts après ces débuts ratés. Il avait en effet laissé notamment sur le banc ses stars comme Marcos Rojo ou encore Angel Di Maria, au bénéfice de nouveaux joueurs bien moins connus comme Maximiliano Meza ou encore Gabriel Mercado qui évolue au Séville FC.

Perdu en fin de seconde période de cette dernière rencontre, le regard vide, sans expression et dépité au point de vouloir très certainement quitter le terrain depuis le 1er but, suite de la bourde incroyable de son gardien, Jorge Sampaoli risque de vite se retrouver sous le feu des critiques argentines. Il faut dire que ses choix n’ont pas franchement été payants jusqu’à hier soir, même si l’Albiceleste s’est procuré cependant des occasions en début de match, par Meza contré par Dejan Lovren à la 13e, puis surtout par Enzo Perez, auteur d’un invraisemblable raté à la 30e.

L’Argentine s’est vite éteinte face à une Croatie qui, si elle n’a pas dans son effectif une star du rang de Lionel Messi, dispose cependant d’un peu tout ce qui lui manque cruellement. La Croatie a fait preuve d’un jeu collectif vraiment cohérent sur le terrain avec un milieu de terrain qui a prouvé qu’il savait construire des actions, mais aussi une défense qui a démontré qu’elle avait des repères collectifs. Sans compter la présence d’un gardien décisif.

Caballero et sa relance absurde

Si le gardien de l’Argentine, Caballero, a été intronisé avant la compétition comme gardien N.1 par Sampaoli, au détriment de Sergio Romero, ce n’est pas en tous cas ce soir qu’il donnera raison à son sélectionneur. Malgré sa belle parade en début de match face à Ivan Perisic à la 5e minute, l’Argentine ne retiendra certainement pas cette action de son match. Ce qui restera sera forcément cette relance absurde qui a permis aux Croates d’ouvrir le score puis de s’enflammer…d’y croire…et d’y arriver. Une occasion peut-être de miser sur cette équipe qui monte et qui surprend sur vos sites de bookmakers habituels comme betFIRST ?!

5€ offerts

Profitez de l'Offre !