Lopetegui démis de ses fonctions et intérim de Solari

5€ offerts

Profitez de l'Offre !

C’était la grande intrigue du côté du club du Real Madrid pour ce début de semaine avec des heures qui semblaient vraiment comptées pour Lopetegui. L’entraîneur espagnol du Real Madrid, Julen Lopetegui, semblait concentré lors du match de Liga face à Barcelone, au Camp Nou, le 28 octobre 2018, mais n’excluait certainement pas cette option de devoir quitter son club… Ce qui s’est d’ailleurs confirmé depuis hier… En tous cas, nous venons de vivre un match qui a fait trembler les cotes des paris sur Ladbrokes dimanche, et qui a certainement fait trembler nerveusement l’entraîneur jusqu’à la décision finale de lundi, prise par le club de le limoger…

Le Real Madrid attendait le verdict

C’est une révolution qui était attendue au Real Madrid après l’humiliante défaite à Barcelone (5-1) du dimanche 28 octobre 2018. Un résultat catastrophique qui a remis alors tout en cause et plus particulièrement le poste de Julen Lopetegui qui voyait dès lundi matin ses heures comptées sur le banc merengue. Depuis hier, la presse espagnole évoquait même déjà un possible intérim de Santiago Solari. Ce mardi matin, ce bruit de couloir s’est montré devenir un fait…

Un clasico mouvementé

Nous sommes à deux jours de ce match incroyable, mais nous ne pouvons occulter le fait qu’au lendemain de ce clasico mouvementé sur la pelouse du Camp Nou, les décisions étaient déjà dures à prendre. Place à présent à l’agitation dans les bureaux du stade Santiago-Bernabeu où se tenait en fin d’après-midi une réunion du conseil d’administration du Real avec un sujet au menu : la destitution de Lopetegui.

Alors qu’il avait été humilié dimanche à Barcelone (5-1), le Real Madrid a donc tranché dans le vif lundi. Le club annoncera dans la foulée le renvoi de son entraîneur Julen Lopetegui, mais aussi la nomination à titre « provisoire » de l’Argentin Santiago Solari. Ce dernier, technicien de la réserve, aura donc pour objectif d’assurer l’intérim avant l’arrivée d’un successeur. Une décision qui n’est pas vraiment une surprise et qui semble appréciée par tous les supporters de Madrid qui ont certainement eu du mal à encaisser la défaite de dimanche, surtout s’ils avaient misé sur une victoire pour leur club sur Bwin…

Lopetegui se retrouve donc évincé après seulement 139 jours en poste et au terme d’une profonde crise de résultats. Une crise particulièrement marquante pour son équipe qui est restée plus de huit heures d’affilée sans marquer. Et que dire du palmarès plutôt tragique du club qui vient d’enchaîner 5 défaites sur ses 7 derniers matches ?!

Le Real remercie Lopetegui

Le club ne manquera donc pas d’officialiser la chose en publiant un communiqué : « Le comité directeur du Real Madrid, réuni ce jour, a décidé de mettre fin au contrat de l’entraîneur Julen Lopetegui. Cette décision, adoptée avec le plus haut sens des responsabilités, a pour objectif de changer la dynamique de l’équipe première alors que tous les objectifs de la saison restent atteignables. Il sera remplacé provisoirement par Santiago Solari, qui dirigera l’équipe première à partir de demain mardi. ».

Le nouvel entraîneur argentin devrait donc faire ses débuts demain, mercredi 31 octobre 2018 en 16es de finale aller de Coupe du Roi à Melilla ; enclave espagnole au Maroc. C’est une surprise cependant qui fait la une de la presse espagnole depuis lundi, cette dernière ayant misé sur un poste proposé plutôt à l’Italien Antonio Conte, ciblé comme grand favori à la succession de l’entraîneur basque déchu de ses fonctions.

C’est une situation particulièrement tendue, étant donné que Lopetegui avait signé pour trois ans cet été. Il faut dire qu’il reprenait alors un lourd défi : celui de succéder à Zinédine Zidane, triple tenant de la Ligue des champions. Mais il faut bien avouer qu’il peut sembler difficile, voire impossible, de ressortir indemne de la débâcle subie par son équipe dimanche, face à son éternel rival blaugrana.

Une éviction de poste appuyée par un reproche subliminal du club fait à l’entraîneur : « Le comité directeur considère qu’il existe une grande disparité entre les résultats obtenus jusqu’à présent et la qualité des joueurs de l’effectif du Real Madrid, dont huit joueurs ont été nominés pour le prochain Ballon d’Or parmi 30 finalistes. ».

Lopetegui vient de tout perdre

Lopetegui marque quant à lui un record aujourd’hui. Il devient en effet l’un des entraîneurs les plus éphémères de l’histoire récente du Real suite à ce renvoi d’hier. Il n’aura en effet eu le temps que de chaperonner et diriger 14 matches pour un palmarès mitigé de 6 victoires, 2 nuls et 6 défaites.

Le technicien basque de 52 ans vient donc de tout perdre en l’espace d’une simple période estivale. On se souvient qu’il avait également été renvoyé de la sélection espagnole juste avant le Mondial. Une mise sur la touche en raison de son action d’avoir négocié avec le Real dans le dos de sa fédération. Aujourd’hui, le voilà limogé du Real pour insuffisance de résultats. Ce n’est décidément pas vraiment une bonne année pour ce sélectionneur qui ne fait plus vraiment parler de lui en termes d’optimisme.

Lopetegui entraîneur par défaut

Cependant, il ne faut pas s’étonner non plus de ce résultat et de cette conclusion à ce jour, surtout lorsque l’on se souvient que le président du Real, Florentino Pérez, avait peiné à trouver un successeur à Zidane en juin dernier. Il avait alors fait appel à Lopetegui un peu par défaut. En effet, le manque de grands entraîneurs disponibles s’était à nouveau fait très vite sentir ces derniers jours, poussant alors la direction du club à opter pour une solution qu’il avait déjà prévue comme provisoire.

Santiago Hernan Solari à la tête du Real

C’est quand même une lourde tâche qui est confiée à présent au 13e entraîneur qui s’appelle donc Santiago Hernan Solari. Ce dernier a fait ses gammes sur le banc du Real Madrid Castilla depuis 2016, comme avant lui son ex-coéquipier Zidane.

L’ancien ailier gauche des « Galactiques » de 2000 à 2005 manque d’expérience au plus haut niveau malgré ses 42 ans, mais c’est un homme de la « Maison blanche » qui connaît cependant sur le bout des crampons tous les rouages du club de Madrid. La semaine dernière, il déclarait déjà : « Nous, autres professionnels, sommes là pour aider le club dans les bons moments, bien sûr, et à plus forte raison dans les périodes difficiles. ».

Le Real adopte donc, avec cet intérim, une option qui lui laisse le temps nécessaire pour boucler l’arrivée d’un nouvel entraîneur de premier plan. On recommence donc à parler de l’Italien Antonio Conte, 49 ans et ayant évolué à Chelsea. Un probable entraîneur qui est largement donné favori, même si l’Espagnol Roberto Martinez, sélectionneur de notre équipe belge, est un nom qui ressort également et qu’il est évoqué à maintes reprises dans la presse ces dernières heures.

Mais que cela ne vous empêche pas de continuer à croire sur la remontée de ce club et de continuer donc à parier sur lui sur des sites de bookmakers comme Circus, si vous supportez le Real Madrid dans ses joies, comme dans ses peines…

200% bonus sur dépôt jusqu'à 80€

Profitez de l'Offre !