Pourquoi miser sur le Danemark au mondial 2018

5€ offerts

Profitez de l'Offre !

Même si elle n’est pas une des équipes favorites pour le titre de champion du monde, le Danemark reste cependant une sélection forte qui reste particulièrement bien encadrée avec Age Hareide, un technicien qui s’impose et se trouve désormais respecté de la sélection danoise. Un technicien qui possède un atout maître dans sa sélection danoise en la qualité de Christian Eriksen, dit « le roi Christian » ; un joueur talentueux et discret à la fois, qui sait s’imposer sur le terrain.

Age Hareide s’impose

Le mondial 2018 ne pourra pas vraiment se passer de la présence du Norvégien Age Hareide au sein de la sélection du Danemark. Le technicien, désormais respecté de la sélection danoise, a prouvé qu’il était indispensable à la tête de l’équipe depuis 2015, et a fini par gagner le respect des Danois en qualifiant le pays pour sa cinquième Coupe du monde. Il faut dire que les Rouge et Blanc n’ont pas perdu un match depuis octobre 2016, alors qu’ils sont sous la houlette de cet entraîneur qui avait remplacé Morten Olsen, limogé après avoir manqué la qualification pour l’Euro-2016. L’ancien entraîneur de Malmö en Suède avait été nommé et avait permis, avec cette série d’invincibilité, à son équipe de signer ici un exploit jamais réalisé depuis 110 ans. Mais plus qu’un bilan positif et une performance, c’est une sorte de revanche que prend le Norvégien sur l’ensemble des critiques de supporteurs danois qui avaient alors considéré sa nomination comme une insulte, persuadés de la supériorité de leurs techniciens nationaux.

Mais si « en football, le Danemark méprise la Norvège, et que les Danois n’ont jamais aimé le football norvégien. », selon les déclarations du quotidien norvégien VG, il n’en reste pas moins que cette semaine le vent a particulièrement tourné. Et plus particulièrement grâce à la victoire écrasante sur l’Irlande (5-1) lors des barrages pour Russie 2018. Une prestation qui propulsera alors Hareide au rôle de patron éclairé d’un « groupe magique ». Une équipe que l’on voit à présent bien plus apte à rivaliser avec les vainqueurs de l’Euro-1992 par exemple.

VG continue d’y aller de ses commentaires en publiant dans ses colonnes : « Il a vaincu l’Irlande, mais également tout le Danemark, tous les sceptiques, tous les critiques, tous ceux qui se demandaient pourquoi un Norvégien devrait diriger l’équipe nationale danoise. ».

Hareide entend à présent poursuivre sur sa lancée. Il le fait en ayant pour ambition de continuer à imposer sa vision du jeu à la sélection et en étant persuadé par l’efficacité de ses choix et de la suprématie de son collectif, sublimé par le roi Christian Eriksen, un milieu de terrain de Tottenham vraiment talentueux sur lequel nous reviendrons en seconde partie de cet article.

Age Hareide est confiant pour le Danemark

Le technicien de 64 ans a affirmé au quotidien sportif français L’Équipe : « Nous ne craignons rien ! ». Une assurance d’un sélectionneur qui a derrière lui une carrière de défenseur et qui a été en charge notamment de la sélection norvégienne de 2003 à 2008, mais aussi de Brondby (Danemark) ou encore Molde (Norvège) ; et une réaction qui mérite à ce qu’on s’attarde un peu sur les cotes de sa sélection sur Bet777. Avec ses 50 sélections, entre 1976 et 1986, l’ancien international norvégien prépare à fond son équipe du Danemark qui rencontrera notamment la France pour le dernier match du groupe C. Une rencontre qui ne semble pas l’inquiéter le moins du monde, ayant des avis bien tranchés sur la qualité de jeu de nos chers voisins français : « J’ai vu la France contre la Pologne et la Suède à Stockholm. Elle n’a rien de spécial. ».

Une réflexion qui déclenchera bien évidemment une réponse de la part du sélectionneur français Didier Deschamps, plutôt distant : « Chacun est libre de dire ce qu’il pense de la manière dont il le veut. C’est surprenant dans le monde d’aujourd’hui. Les paroles ‘Bla bla bla’, ça ne compte pas. ». Quoi qu’il en soit, tout se réglera sur le terrain, lors des retrouvailles entre ces deux équipes qui s’annoncent déjà comme électriques, le 26 juin 2018 à Moscou…

Christian Eriksen, le joueur phare du Danemark

Mais si Age Hareide se montre si impertinent et sûr de lui, c’est certainement parce qu’il a dans sa sélection danoise un atout maître qui fait parler de lui. Christian Eriksen, dit « le roi Christian », est un joueur de qualité qui, même s’il a prouvé au monde entier qu’il sait rester humble et modeste, a l’ambition de s’imposer sur le terrain pour donner une chance à son équipe de remporter cette coupe. Une occasion peut-être de consulter sur betFIRST les cotes de ce joueur qui sait se montrer pudique dans la victoire, qui semble simple et accessible, mais qui reste le milieu offensif de Tottenham le plus dangereux de cette sélection. Un joueur qui déclarait alors : « Je suis toujours Christian de Middelfart et je ne suis pas une star mondiale. », après avoir offert au Danemark en novembre dernier et grâce à un triplé sensationnel, le tout dernier ticket en jeu de la zone Europe. C‘était au détriment de l’Eire (5-1), alors que les Scandinaves ne s’étaient même pas qualifiés pour l’Euro-2016 en France.

Qui est Christian Eriksen ?

Il est à peine âgé de 25 ans et il pourrait cependant déjà prendre la grosse tête si on fait le bilan sur son palmarès. Une carrière qui ne débute avec pas moins de 21 buts en 75 sélections, dont 11 lors des 12 dernières rencontres. Il reste modeste et se concentre à la fois sur la compétition mondiale et sur son rôle de futur papa. A cette occasion, il a même déjà prévenu qu’il quitterait la Russie pour assister à la naissance de son premier enfant s’il ce dernier ne voit pas le jour avant son départ pour la Coupe du Monde.

Alors qu’il a été formé à l’Ajax Amsterdam, Eriksen, considéré à ce jour comme l’un des meilleurs joueurs du championnat anglais, fait depuis près de cinq ans les beaux jours de Tottenham, un club londonien pour lequel le contrat court jusqu’au 30 juin 2020.

L’ancien international néerlandais Frank de Boer qui l’a côtoyé à l’Ajax déclarait même, en 2017 au quotidien danois Ekstra Bladet, au sujet de celui qui a reçu quatre fois le Ballon d’Or danois : « Eriksen pourrait avoir une carrière fantastique et évoluer dans les plus grands clubs. Il a tout ce dont un joueur de Barcelone a besoin : une vision d’ensemble, une morale de travail et il frappe bien avec les deux pieds. ».

En ce qui concerne l’avis d’Age Hareide sur le joueur, il est sans appel puisque pour le sélectionneur national, la valeur marchande de Christian Eriksen pourrait certainement atteindre des sommets après le Mondial. Préparez vos mises sur vos sites de paris sportifs favoris !

150€ Pari gratuit

Profitez de l'Offre !